Qui est Koffi Darrah ?





 Koffi2 Koffi4
Koffi5 Koffi6


Koffi DARRAH, peintre togolais, vit a Bédoin, au pied du Ventoux. Son art déborde d'énergie, d'humour et de générosité. Son inspiration libre et naturelle mêle au rythme de l'Afrique la lumière de la Méditerranée. L'âme Africaine et le soleil du midi stimulent sont imaginaire.
Les matières qu'il utilise : huile, acryliques, pigments naturels, se mélange aux collages, cartons et imprimés divers. Le rythme de l'Afrique côtoie l'harmonie des gens de la Méditerranée métissant son œuvre d'un lyrisme particulier. Une peinture contemporaine qui montre la vitalité et la force des artistes de pays émergeants.
"Derain, Picasso et d'autres, fascinés par la qualité expressive, la densité symbolique et la profondeur cosmologique des masques et du statuaire africains ont intégré ces valeurs dans leurs créations. L'artiste est a la fois, témoin de son temps, dépositaire de son passé culturel et découvreur d'univers. Koffi DARRAH, peintre togolais, n'échappe pas a ce processus et de son Afrique meurtrie, exsangue, il sait a la fois extraire de la tradition les émotions primordiales, se confronter aux réalités du milieu ou Il vit et projeter son rêve en couleur et en poésie. Vivant en Provence, la lumière excite l'acuité de son regard, la naïveté de son trait n'a d'égal que la poésie de son discours qu'il cache avec pudeur sous une agressivité feinte. Darrah est a la fois près de la terre comme Ousmane Sow et près du ciel comme Chagall. Sa détresse, il la cache par pudeur. Son agressivité et son mal de vivre, il les dissimule derrière ses pigments et ses couleurs. DARRAH fait partie de ces jeunes peintres africains qui surgissent du chaos pour témoigner de la pérennité de l'âme humaine quelle qu'en soit la couleur. Une peinture de déraciné qui ne renie pas ses racines, mais tente d'ouvrir son esprit vers d'autres ailleurs. Qu'on ne vienne pas nous dire que BASQUIAT a influencé DARRAH, celui-ci ne connaissait même pas celui-là. BASQUIAT est fort d'agressivité et de provocations violentes, II exulte sa soif de vivre intensément par un désir de mort obsessionnel, une envie de bruler coute que coute toute son énergie... BASQUJAT est reconnu. DARRAH est silence, non dits, douleur cachée, cri étouffé et espoir poétique. DARRAH est à connaître."


Retour à l'accueil